Congrès de la FIE : qu’est-ce qui change en 2011 ?


Le congrès annuel de la Fédération Internationale d’Escrime (FIE) s’est tenu les 4 et 5 décembre 2010 à Moscou – Russie. Parmi les changements les plus importants, on note la fin de l’obligation d’utiliser un masque à visière transparente pour les compétitions de sabre. D’autres changements affectant l’arbitrage ont été effectués. Ils concernent les sanctions en cas de non-combativité.

Masque à visière transparente : plus d’obligation

Depuis plusieurs années déjà, la FIE encourageait l’utilisation des masques à visière transparente parce que cela permettait aux téléspectateurs de voir les expressions des visages des tireurs rendant ainsi le spectacle de l’escrime plus attractif. À l’époque, beaucoup d’escrimeurs avaient eu des réticences à utiliser ces masques pour des raisons évidentes de sécurité. L’accident survenu en 2009 et que nous avions rapporté dans un article précédent, la FIE avait rendu l’utilisation des masques à visière transparente optionnelle pour les compétition de fleuret.

Masque d'escrime à visière en Lexan perforée à Odense

Masque d'escrime à visière en Lexan, perforée à Odense

Suite à la publication de l’étude sur la sécurité des visières en Lexan, la FIE avait interdit les visières en Lexan pour le fleuret et l’épée. Étant donné que les masques à visière transparente n’étaient plus utilisés pour le fleuret et l’épée, une motion a été votée, lors du congrès de décembre qui stipulait que l’utilisation de la visière transparente n’était plus une obligation pour le sabre également. Les sabreurs peuvent toujours utiliser les masques qu’ils ont, du moins jusqu’à ce que les stocks de visières soient écoulés puisque les fabricants en ont arrêté la production et que la durée de vie d’une visière en Lexan n’excède pas les 2 ans.

Sanctions pour non-combativité :

Des changements ont été faits concernant les sanctions applicables par l’arbitre en cas de non-combativité. Avant 2011, le tireur avec le score le plus bas pouvait détourner la règle et utiliser à son avantage les sanctions en vigueur. D’après les anciennes règles, la non-combativité était sanctionnée par un carton jaune accordé aux 2 tireurs. Si l’un des deux tireurs avait déjà un carton jaune, son carton devenait alors rouge accordant un point à son adversaire.
C’est lors d’une finale opposant Kesley (USA) à Boisse (FRA) que l’affaire avait éclaté.
Le match tirait à sa fin. Kesley avait déjà un carton jaune et les tireurs étaient à égalité. Boisse a alors fui l’engagement faisant en sorte que l’arbitre sanctionne les 2 tireurs pour non combativité. Boisse a été sanctionné d’un carton jaune et Kesley, qui en avait déjà un a eu un carton rouge ce qui lui a valu une touche de pénalité et la perte du match.
Selon les nouvelles règles, entrées en application à partir du premier janvier 2011, la non-combativité n’est plus sanctionnée d’un double carton jaune mais par le raccourcissement de la durée du match par le biais de l’annulation de la minute de repos entre les périodes de 3 minutes.

Les nouvelles règles :

Si un des deux des critères ci-dessous est présent, il y a non-combativité :

  1. critère de temps : environ une minute de combat sans touche
  2. absence de contact de fer ou distance excessive (supérieure à la distance d’un marché-fente) pendant au moins 15 secondes.

Si la non-combativité est avérée :

Dans le cas d’une élimination directe (épreuve individuelle) :

  1. Si lors des deux premières manches, les deux tireurs font preuve de non-combativité au cours d’un match en élimination directe, l’arbitre passera à la manche suivante, sans la minute de repos.
  2. Lorsque les deux tireurs font preuve de non-combativité au cours de la troisième manche d’un match en élimination directe, l’arbitre procédera d’office à une dernière minute de combat. Cette dernière minute, qui sera tirée entièrement, sera décisive et sera précédée d’un tirage au sort pour déterminer le vainqueur en cas d’égalité de score à la fin de la minute.
La question qui se pose est la suivante : un tireur, mené au score, pourra-t-il, alors qu’il ne lui reste plus que 20 seconde de la fin du match, éviter le contact des fers pendant 15 secondes, obligeant l’arbitre à appliquer la règle de non combativité ce qui lui serait profitable puisqu’il disposerait alors d’une minute supplémentaire pour revenir au score ? Il sera certainement intéressant de suivre la façon dont les arbitres vont appliquer ces nouvelles dispositions.

Dans le cas d’une épreuve par équipes :

  1. Lorsque les deux équipes font preuve de non-combativité manifeste au cours d’une rencontre par équipes, l’arbitre passera au relais suivant.
  2. Lorsque les deux équipes font preuve de non-combativité lors du dernier relais, l’arbitre procédera d’office à une dernière minute de combat.

Cette dernière minute, qui sera tirée entièrement, sera décisive et sera précédée d’un tirage au sort pour déterminer le vainqueur en cas d’égalité de score à la fin de la minute.

Plusieurs autres changements ont été adoptés comme la création d’un match de barrage de 5 touches pour déterminer, en cas d’égalité, qui sera classé en 16ème place au terme de la phase de poules. (On rappelle que les 16 premiers classés sont exemptés de la phase préliminaire.)

Vous pouvez consulter le relevé des décisions du congrès de décembre sur le site de la FIE.

Escrime : Session d’examen d’arbitrage en Jordanie


Fencing Confederation Of AsiaLa Confédération Asiatique d’Escrime – Fencing Confederation Of Asia – organise une session d’examen pour arbitres d’escrime (3 armes) entre le 6 et le 9 aout 2010 à Amman – Jordanie.

Informations, conditions et contacts ici…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 357 autres abonnés

%d bloggers like this: